En avril 1918, dans le secteur HAN-BISLEE [ Région de Saint-Mihiel, au nord-est de KOEUR la PETITE dans la Meuse ], ce jeune caporal fut à maintes reprises, avec son groupe, chargé des réparations de réseaux de barbelés entre les lignes françaises et allemandes et fut souvent volontaire pour effectuer des patrouilles dans le sous-quartier.
A cette époque, alors que le haut commandement envisageait la possibilité d'une attaque allemande sur la partie du front de Saint-Mihiel, l'ordre était donné aux fractions occupant la première ligne, de se replier la nuit sur une 2ème position à 4 ou 500 mètres à l'arrière et de ne laisser en première ligne que quelques faibles éléments sacrifiés [ Petit poste, patrouille ], afin de donner à l'ennemi l'illusion que la première ligne était toujours occupée.
Le caporal ADELINET un des rares européens gradés de la section, fut désigné plusieurs fois pour son allant à remplir ces missions.
Il fut à plusieurs reprises sérieusement aux prises avec des patrouilles ennemies qui déployaient beaucoup d'activité dans nos lignes. Il fut souvent désigné pour ces missions de sacrifice.

 

Page
Page
Page
Page

 

 

 

Le 18 janvier 1918 passe à la 3ème compagnie du 5 ° Régiment de Marche de Tirailleurs.

Deuxième blessure le 8 juillet 1918.

Blessé, gravement intoxiqué par gaz ypérite à MONCHY HUMIERES [ Oise ].

 

Extrait Etat signalétique et des services
A Suivre...